• Steven Cohen

21. Road-Trip: Mode d'emploi (FR)

Mis à jour : nov. 4


Chers lecteurs, aujourd’hui c’est Emily qui vous parle ! Le sujet du jour : Comment planifier son voyage en van ? Outre la comptine habituelle qu’on peut vous raconter, laissez-moi vous faire visiter l'envers du décors !


Effectivement, même si ce voyage a des mérites libérateurs, la vie en van n’est pas sans contraintes. Partir à l’aventure c’est bien, mais avoir quelques repères c’est mieux ! Avant même de partir, nous avons immédiatement distribuer les tâches de chacun pour éviter de futures malentendus. Résultat, j’ai pris la responsabilité de l’itinéraire, notamment les recherches sur les endroits à visiter ainsi que les réservations des logements.


Ceux qui nous connaissent pourront le confirmer, en général, c’est Steven qui s’occupe de la partie planification. Mais, comme il était déjà en charge de la mécanique, il était normal que je prenne l'organisation en main. Je ne pense pas qu’il faille avoir des talents innés, cependant, il est mieux que vous soyez habitués à prendre ce rôle. Pas d’inquiétude me concernant, déjà à l’époque je gérais le planning des voyages avec mon père, donc je connais les attentes.


En termes d’outils, je me suis référée à plusieurs applications. J’ai d’abord commencé avec Roadtrippers qui devient payante, environ 30$ par an, si l’on souhaite planifier plusieurs étapes. C'est une petite somme mais l'investissement est rentable. L’application m’a également permis de m’informer sur les lieux à découvrir et d’organiser notre itinéraire sans faire de détours.



Pour ce qui est du logement, à savoir les parcs nationaux ou les campings, j’ai choisi d’utiliser RV Parky. L’application permet de réserver sans difficultés des lieux pour passer la nuit et de prévoir les réservations selon nos déplacements. Les parcs nationaux, qui sont nos préférés, sont généralement bien répertoriés et il est facile de réserver son séjour ainsi que son emplacement. Concernant les campings, c’est parfois plus technique. Certains n’avaient même pas de site web et leur prix ne semblaient pas être fixes, donc il vaut mieux les appeler si l’on veut dormir sur ses deux oreilles et éviter une mauvaise surprise à l’arrivée.



À partir d’Avril 2020, comme nous souhaitions essayer le camping sauvage, j’ai ajouté Allstays à mes applications de voyage. Elle me permettait de savoir quelles zones nous autorisaient légalement à passer la nuit. L’utilisation est également payante, 10$ par an, mais l’application possède un large répertoire, avec notamment les pompes à essence, les informations clefs à connaître, ainsi que des descriptions détaillées sur chaque région.



Il existe aussi une application qui tend vers le réseau social, iOverlander, avec une communauté qui recommande les meilleurs endroits. L’application repose entièrement sur les utilisateurs et permet de lire les commentaires, positifs comme négatifs. J’ai aussi laissé quelques feedbacks si jamais vous empruntez notre chemin.



Pour conclure, le site web Freecampsites.net termine ce florilège d’outils. Je l’ai majoritairement utilisé en cas de doute, pour vérifier les informations des autres applications. Le site n’est pas très pratique, surtout si on l’utilise avec son smartphone, mais il s’est montré utile à quelques reprises donc je le mentionne au cas où. Après, chacun est libre de choisir sa méthode ! J’imagine qu’il en reste beaucoup que je n’ai pas cité mais qui restent sont très pratiques.



Prendre la route et ne pas regarder dans le rétroviseur peut certes sembler extraordinaire, du moins à première vue, mais la question concernant la sécurité restait primordiale pour moi. Le concept de passer la nuit dans un parking et se faire réveiller parce qu’il est interdit de rester plus de quelques heures n’était pas vraiment un épisode que nous souhaitions vivre.


Par conséquent, ces applications sont devenues des outils essentiels au bon déroulement de notre voyage. Et même s’il nous est arrivé d’être quelques fois déçus entre l’annonce du site et la réalité sur place, j’ai appris à prévoir des alternatives pour toujours réussir à nous trouver un havre de paix. Comme la route que nous effectuons au quotidien, c’est avec le temps que nous avons appris à nous adapter pour conclure nos journées dans les meilleurs endroits.


Blog dédié à Marie Moeyaert et Florence Smet

38 vues
91178005_237667474087046_169737433525937

À propos de nous

Steven est né au cap de Bonne-Espérance en Afrique du Sud. Cette étape n’est que la première d’un long en voyage. Après une jeunesse passée...

 

Lire Plus

 

Rejoignez notre mailing liste

© 2020 by Steven & Emily Cohen. Proudly created by Panenka Marketing

  • White Facebook Icon
  • LinkedIn