• Steven Cohen

22. Adieu Terlingua (FR)

Mis à jour : nov. 4


On peut penser que la Vanlife est une expérience qui se mène majoritairement durant la journée, cependant, il ne faudrait pas oublier les merveilles nocturnes qu'elle réserve. Les photos de nuit ne sont malheureusement pas toujours aussi impressionnantes que la réalité mais laissez-nous vous donner un aperçu.



Une fois arrivés à notre lieu de campement nous aménageons la grosse Bertha pour passer sa nuit. En général, Emily et moi restons dehors au coin du feu, bercés par le crépitement du bois. Ces instants sont tantôt extraordinaires, tantôt effrayants. Pas un bruit, pas une lumière ; juste un rendez-vous avec un ciel étoilé.


Parfois, il nous arrive de partir en ballade, à la recherche de quelques frissons. En dépit de l’inquiétude que peut inspirer les films, le plaisir d’une balade nocturne est un rituel intéressant à expérimenté. Nous regardons la lune, qui semble nous regarder aussi, et nous voyons les étoiles très distinctement. Des halos de lumières se dégagent de la voie lactée, à croire qu’elle cherche à communiquer avec nous #WeAreNotAlone.


Nos nuitées ne font pas vraiment parties des sujets récurrents du blogs, notamment en raison des rendus photos et vidéos qui ne rendent pas vraiment justice aux décors réels. Mais, ne vous y méprenez pas, Terlingua à eu le mérite de nous faire voir les plus belles nuits depuis notre départ. Quitter la civilisation à tout de même l’avantage de pouvoir apprécier la nature de manière optimale. Même si, à terme, le confort devient progressivement un besoin urgent.



En revanche, il est temps de dire adieu à ce petit village et de reprendre la route en direction de Big Bend ! Ce départ étant un peu improvisé, nous n’avons pas encore d’emplacement de camping pour dormir. Mais pas d’inquiétude, en général tout fini par rentrer dans l’ordre au cours de la journée.



Par contre, il est temps de reprendre la fameuse route de terre qui nous a donné tant de mal à l’aller, et qui semble bien contente d'infliger à nouveau quelques chocs à la grosse Bertha ! Sachez que pour les habitants de Terlingua, notre arrivée était presque un miracle, du jamais vu dans l’histoire du village. D’habitude ils voient arriver des Jeep customisées, avec un bruit de moteur qui s’entend à des kilomètres. On reconnaît vite qui est Américains et qui ne l’est pas. Mais n’oubliez pas, de tous les peuples de la Gaule, les belges sont les plus braves !



D’ailleurs, souhaitez-vous savoir quel est le grand stress quotidien d’un conducteur d’Eurovan Volkswagen ? Que son moteur démarre sans problème le matin. La réponse est généralement rapide, soit tout est bon et l’on part serein, soit les voyants s’allument comme des guirlandes et c’est Noël avant l’heure ! Aujourd’hui, le problème que nous avions eu à Austin se répète et le liquide de refroidissement fait à nouveau des siennes.


Pas de liquide, pas de moteur, pas de moteur, pas de van, pas de van, pas de van !


Bien entendu, sinon ça ne serait pas drôle, ces problèmes arrivent toujours au meilleur moment, c’est-à-dire, au milieu de nulle part et à environ 1h de la supérette la plus proche. Nous décidons de le tenter et d’aviser selon le trajet #FingersCrossed.



Par chance, nous trouvons une supérette et une pompe à essence sur la route #GodBless. Pendant que j’achète le liquide de refroidissement et que je m’occupe de la grosse Bertha, Emily fait ses recherches pour trouver un endroit où dormir. Vos champions ont encore fait des miracles, Bertha s’en est sortie saine et sauve et nous avons un camping pour deux nuits ! Nous partons donc tranquillement, ou presque, pour le Big Bend National Park. Un must pour tous les Vanlifers en herbe.



Après quelques kilomètres, nous arrivons en plein milieu du désert, des montagnes immenses tout autour, et nous voyons plein de vans Volkswagen, des bus des années 70, des Vanagons de 1980 et même quelques soeurs de la grosse Bertha ! Nous qui menons un voyage en terre inconnue, l’atmosphère dans laquelle nous arrivons semble déjà être familière.


Nous faisons un dernier arrêt avant notre destination finale, histoire d’être sûrs que le compte est bon. J’achève définitivement cette réparation, jusqu'au prochain problème... De son côté, Emily nous prépare une petite salade pas piqué des hannetons et Dov, l’éternel dormeur, est parti faire une sieste sous le van #StayFresh. Sur ce, nous reprenons le volant et vous retrouvons au prochain épisode, à bientôt !


Blog dédié à Shelby & Cesar Jasso

29 vues
91178005_237667474087046_169737433525937

À propos de nous

Steven est né au cap de Bonne-Espérance en Afrique du Sud. Cette étape n’est que la première d’un long en voyage. Après une jeunesse passée...

 

Lire Plus

 

Rejoignez notre mailing liste

© 2020 by Steven & Emily Cohen. Proudly created by Panenka Marketing

  • White Facebook Icon
  • LinkedIn