• Steven Cohen

17. La fierté du Texan, l'Alamo ! (FR)

Mis à jour : oct. 29



Après une bonne journée de repos et de travail, il est temps de quitter le Resort. Par chance, il y a du soleil et pas un nuage à l’horizon; bref une belle journée en perspective.



Nous partons tôt ce matin pour aller voir l’Alamo. Après trois ans à Dallas, c’est le seul monument historique dont nous avons entendu parler, il était donc temps de le découvrir ! L’Alamo se trouve en plein centre-ville, juste à côté des gratte-ciels, je vous laisse donc imaginer le contraste.


Pour simplifier les visites touristiques, la ville a construit un parking privé à deux pas du monument. Par contre, est-ce que le van passera ? Nous décidons de le tenter malgré tout et nous manquons d’accrocher la van au toit de l’entrée du parking. Mais bon : "ça passe" comme on dit !



Soudain, au détour d’un tournant, nous entendons une grosse détonation ! Et juste après, nous voyons une barre de fer tomber au sol. Mayday, mayday ! Le sac a été touché, je répète, le sac a été touché ! Je m'accroche à la portière pour voir les dégâts, effectivement le sac est griffé mais "ça passe." Par contre, tous les câbles du parking ont été arraché à l’endroit de l’impact. Personne à l’horizon, pas vu, pas pris ! J’enlève le sac du porte bagage, je le mets dans le van et nous continuons à chercher une place.



Après ce bref périple riche en adrénaline et une fois le van parqué, nous partons enfin voir ce fameux monument. Petit rappel historique, l’Alamo est une petite bâtisse que les Texans ont pris aux Mexicains en 1835. Cet épisode marque la première étape vers l’indépendance du Texas et symbolise une grande victoire pour ses citoyens. Cette bataille est d’ailleurs enseignée dans toutes les écoles, à l’américaine bien sur, comme un affrontement épique entre les bons samaritains et les barbares étrangers.


Pour l’anecdote, c’est au siège de Fort Alamo que le célèbre Davy Crockett a perdu la vie. En réalité, l’armée texane ne comptait pas plus d'une centaine d'hommes et cette victoire n’a rapporté qu’une grande maison. On est donc très loin de l'ampleur que peut représenter la bataille de Waterloo ou celle Trafalgar, mais chacun sa vision d’une guerre historique.



D’ailleurs, en voyant ce monument et l’importance qu’on lui a donné, je ne peux m’empêcher de repenser à une anecdote qui date de 2012. Quand je suis arrivé aux Etats Unis, féru de football, ou de soccer comme on dit ici, je détestais entendre qu’ils étaient les champions du monde de baseball et de football américain. Comment peut-on être le champion du monde quand on est le seul pays à jouer ?!


Par exemple, les « World Series » de Baseball ne comprennent que des équipes américaines, mais le gagnant reçoit le titre de champion du monde. Tout ceci n’a aucun sens ! Et pourtant, après quelques recherches sur le sujet, je me suis rendu compte que le nom de cette ligue vient du sponsor du tournoi, à savoir le « New York World Newspaper. » Élémentaire Watson ! Ils ont simplement nommé le tournoi selon le journal : les World Series. C’est de tout de même intéressant de constater la façon dont une société tente de s’approprier les honneurs.



Mais revenons à la ville de San Antonio et à l’Alamo ! On peut accorder à ce monument un bel aspect visuel, sans réelle prouesses architecturales par contre. Les expositions sont très intéressantes et ils font même venir des acteurs pour se remémorer l’époque de cette bataille. Inutile de préciser que les expositions sont centrées sur l’entretien de la fierté texane et américaine. Un dernier détail qui reste étonnant, le gift shop est plus grand que le monument en lui même #BuyMyMerch.



Après cette visite, nous partons nous promener dans le centre-ville avant de retourner au van et nous quittons rapidement le parking. Nous étions ravi d’avoir pu visiter San Antonio et de retrouver le luxe de la civilisation, mais le devoir nous appelle ailleurs. Désormais il est temps de préparer notre départ pour la prochaine étape : Le lac Amistad !


Blog dédié à Russell Priske

46 vues
91178005_237667474087046_169737433525937

À propos de nous

Steven est né au cap de Bonne-Espérance en Afrique du Sud. Cette étape n’est que la première d’un long en voyage. Après une jeunesse passée...

 

Lire Plus

 

Rejoignez notre mailing liste

© 2020 by Steven & Emily Cohen. Proudly created by Panenka Marketing

  • White Facebook Icon
  • LinkedIn